Baby-boom chez les aigles de Bonelli

Baguage Bonelli Sainte-Victoire 2014 © Grand Site Sainte-Victoire

Il y a en France 30 couples d’aigles de Bonelli. Deux d’entre eux ont choisi Sainte- Victoire où, pour la 1ere fois depuis 20 ans, il y aura cette année 4 jeunes à l’envol.

Un suivi assidu des couples

Depuis début janvier, les gardes nature observent le  comportement des couples car si, comme quelques rapaces, cet oiseau construit plusieurs aires, ce n’est qu’au dernier moment, juste avant la ponte, qu’il détermine quel sera le domicile familial.

Naissances multiples  

Si le couple oriental s’est très rapidement déterminé pour son aire historique, celui du couchant a hésité bien plus longtemps… et en février les deux femelles couvaient. Vers le 10 avril, le comportement des femelles se modifie, elles bougent davantage dans l’aire, penchent souvent leur tête vers le bas ; sans même voir les jeunes, la gestuelle de mères permet de savoir que le processus se passe bien.

Les observations à la lunette se poursuivent et révèlent deux aiglons dans l’aire à l’ouest de la montagne mais impossible de savoir pour l’autre couple. Ce n’est que lors du baguage, 45 jours après l’éclosion, que le grimpeur chargé d’aller cueillir l’aiglon au nid a découvert la naissance multiple. Ce moment est toujours très intense et c’est encore une fois avec une grande l’émotion que Cécile PONCHON, responsable du programme Aigle de Bonelli au Conservatoire des Espaces Naturels PACA, a bagué tous les oisillons : 3 femelles et un mâle.

Et aujourd’hui

Les expériences des années précédentes montrent que ce n’est pas parce qu’il y a naissance que l’aiglon est hors de danger. Même si le baguage est l’occasion d’un examen sanitaire, la veille continue jusqu’à l’envol, puis l’émancipation qui va durer jusqu’à l’automne.

… semaine 24 (9-15 juin) : envol des jeunes…

Film du baguage de l'Aigle de Bonelli réalisée en 2010 par l'agence Sista Broza :

 

Courte vidéo (sans sons) du baguage de cette année (2014) :

Partager cette page