Le Grand Site Sainte-Victoire informe et protège le public face au risque d’incendie

© S. Morel - GSSV

Durant la période du 1er juin au 22 août2019, le territoire du Grand Site Sainte-Victoire a connu deux jours d’interdiction d’accès, les 13 et 14 août, et 50 jours en risque jaune. Cela n’a pas eu d’impact sur les activités récréatives mais a limité les travaux en forêt.

 

En saison estivale, lorsque le risque d’incendie est fort, l’accès aux espaces naturels est limité depuis 1992 par une réglementation préfectorale. Celle-ci a été assouplie en 1996 avec la création des ZAPEF (zones d’accueil du public en forêt). Aujourd’hui, c’est l’arrêté du 28 mai 2018 qui s’applique selon un code de 4 couleurs qui distingue loisirs et activités professionnelles. A noter que le risque rouge signifie la fermeture des massifs à toute fréquentation. Parmi ses missions, le Grand Site Sainte-Victoire sensibilise le public au risque d’incendie. L’information qu’il diffuse porte autant sur la prévention que sur la mise en sécurité en cas de feu déclaré. Prévention et compréhension de la vulnérabilité sont des messages forts diffusés par les Gardes nature.

Le Grand Site Sainte-Victoire développe chaque année un dispositif de prévention s'appuyant sur les gardes nature et sur les Maisons de site.

Sur le site, trois patrouilles quotidiennes sont organisées en complémentarité avec le dispositif mis en place par le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). Les gardes nature complètent l'action des acteurs impliqués dans ce dispositif : vigies, agents du Département des Bouches-du-Rhône dont les forestiers sapeurs, gendarmes mobiles, agents de l’ONF (Office national des forêts) et comités communaux de feux de forêts. En juillet/août, l’équipe des sept gardes nature du groupe de surveillance et d’accueil du Grand Site a reçu le renfort de six agents de la Garde régionale forestière.

 

Dès le mois d’avril jusqu’à l’automne, la Maison du Grand Site à Vauvenargues et le kiosque du barrage de Bimont à Saint-Marc Jaumegarde, accueillent le public. Situées aux portes du massif, elles délivrent des informations, participant ainsi à la sécurité du promeneur et à l'orientation du flux des visiteurs. Ces structures complètent les patrouilles quotidiennes des gardes nature (principalement pédestres mais aussi véhiculées ou à VTT).

Partager cette page