L’écotouriste existe, nous l’avons rencontré

Sainte Victoire Grand Site de France Grade Nature en observation © V.Paul

L’écotourisme est un tourisme responsable en milieux naturels qui préserve l’environnement et participe au bien-être des populations locales (Société internationale de l’écotourisme).

J-1 Découvrir un tourisme différent, opter pour une destination 'Grand Site de France'

Il pleut encore sur la Lorraine, et moi, Gaspard, je ne me morfondrai pas pendant ces 4 jours ! Ces petites vacances seront l’occasion d’une virée dans le Sud. J’ai envie de soleil… mais les plages, ce n’est pas mon truc. Si j’allais à Sainte-Victoire, j’irais retrouver Laurent, ce parapentiste sympa, randonner et aussi découvrir ce que c’est, un Grand Site de France. Internet. Formule train + vélo. La gare TGV est un peu loin mais il y a des navettes jusqu’à Aix… Ensuite, vélo jusqu’à Puyloubier. Sur mon smartphone, je mets le site « Aix en Bus » ça peut servir.

 

J 1 La montagne Sainte-Victoire, un paysage exceptionnel

Sainte Victoire Grand Site de France Sentier Botanique de Saint Ser - Puyloubier (Agrandir l'image). © V.Paul

Je pédale sur la Route Cézanne. À l’horizon, la montagne joue à cachecache entre les cimes des arbres et l’azur intense. Une halte devant Château noir, un des ateliers de Cézanne. Descente en virages vers le Tholonet et son ambiance fraîche, puis Sainte-Victoire plein cadre, les terres rouges, toujours le vert sombre des pins. Splendide nature préservée, et si près d’Aix !

Ma première étape : la Maison Sainte-Victoire.
En terrasse, je me pose face aux falaises découpées sur le ciel. Repas léger au restaurant, visite de l’exposition ; les agents d’accueil m’indiquent le Champ du Chinois où Laurent m’attend. Il est tout près. Mon sac et mon vélo casés dans son van à l’abri des regards, nous grimpons le sentier balisé. Laurent s’assure de mon niveau car le site est très technique. Quand je m’étonne de cette végétation rase, il me répond que Sainte-Victoire héberge 20 % des espèces qu’on peut trouver en France. Improbable richesse des climats méditerranéens ! Le vol en parapente est un régal. Vue du ciel, cette Provence se révèle. Le damier des pinèdes et champs d’oliviers, vignes et prairies… Laurent disait en montant que ces cultures sont autant de coupures qui font obstacle si un feu se déclare. Pas étonnant que les falaises abritent plus de 130 espèces d’oiseaux dont le rare aigle de Bonelli avec une telle diversité de paysages.
Le soir, Daniel, le propriétaire du gîte d’étape, guide de montagne, me raconte le grand incendie de 1989 qui a ravagé 5000 ha. Depuis, une réglementation limite en été l’accès aux massifs. C’est clairement une mesure de sécurité pour éviter que des visiteurs se trouvent dans la montagne alors qu’un feu démarre.

Je note le numéro pour se renseigner : 0811 20 13 13.

 

J 2 Randonner sur Sainte-Victoire, c'est vivre une expérience

Rando avec Daniel et son groupe au sommet de la montagne. Départ tôt, bien équipés et munis d’eau. Sur des pentes de dalles calcaires nous suivons les balises rouges et blanches du GR9. Un oratoire passé, la végétation se densifie. Les romarins embaument et l’air vibre de bruits. À la table d’orientation du Pic des mouches, Matthias et Xavier, gardes nature du Grand Site, sont en patrouille. Ils nous enseignent le chant des oiseaux : fauvette Pitchou, alouette lulu, pipit rousseline… En cheminant ils renseignent les randonneurs, les sensibilisent à la fragilité de la nature. Ces « champs » de fleurs jaunes d’allure très ordinaire, et pourtant rares, le Crépis de Suffren sont très lié à la présence de troupeaux. Sainte-Victoire n’est pas seulement un espace de loisirs ou une image. C’est aussi un lieu de vie ! Le soleil est très haut quand nous arrivons à la croix de Provence puis au Prieuré. Un groupe folklorique se produit sur l’esplanade, invité par les Amis de Sainte-Victoire, association qui anime les lieux. À la descente par le sentier des Venturiers, je fredonne du Ferrat « avec leurs mains dessus leurs têtes, ils avaient monté des murettes jusqu’au sommet de la colline ». En bas, je jette mes déchets de la journée et regagne en bus ma chambre d’hôte à Saint-Marc Jaumegarde.

 

Le Grand Site a pour mission la gestion de la fréquentation et l’accueil des visiteurs : signalétique informative, parkings de capacité adaptée, aménagement des sentiers, accueil des gardes nature et centres d’information, produits culturels et pédagogiques.

J 3 Expérimenter un Grand Site de France, c'est aussi goûter le terroir

Grand Site de France Distillerie Garçin Jouques (Agrandir l'image). © V.Paul

Pendant le copieux petit-déjeuner, Gérard me livre les secrets des villages du Concors, au nord du Grand Site. Mon vélo récupéré à Puyloubier où j’achète un rosé « AOC Sainte-Victoire », je pique vers le Var pour rejoindre Jouques. 32 km… La place du village est un pré ! Catherine de l’Office de tourisme m’informe que l’accès aux espaces naturels est interdit cet après-midi. Le risque de feu est trop important. Alors, suivant ses conseils, je trace mon programme culturel et... gustatif. Au pli des ruelles, le petit musée rural, la montée jusqu’à Notre dame de la Roque restaurée par une association locale, quelques achats dans les commerces du village. Au moulin Saint-Vincent, la distillerie d’Eric, je craque pour un flacon d’essence de lavande et un litre d’huile d’olive maison, souvenirs de Provence ! Par les petites routes entre restanques et bories, on m’a dit qu’il y en avait une centaine sur Jouques, je rejoins le Catalan, une chambre d’hôtes dans une ferme où Philippe cultive aussi des plantes aromatiques. Me plongeant dans la piscine, j’abandonne l’idée d’aller au plan d’eau de Peyrolles, pourtant réputé localement. Demain, retour à Metz. Pourvu qu’il y fasse beau ou au moins qu’il ne pleuve pas…

 

Que représente pour vous la présence d’un Grand Site de France sur votre territoire ?

 

Portrait president de office de Tourisme - Sainte_victoire_grand_site_de_france

Victor TONIN, Président de l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence, Adjoint au Maire d’Aix-en- Provence - Délégué au Tourisme

« Une invitation à la découverte du patrimoine naturel et culturel du Pays d’Aix dans un site labellisé Grand Site de France qui allie la protection de l’environnement à la visite touristique. » 

 

 

Julien AURAY, Chargé de mission Tourisme durable - Comité Régional de Tourisme - Provence- Alpes-Côtes d’Azur

« Pour un territoire attractif comme Provence-Alpes- Côte d’Azur, un Grand Site est plus qu’une vitrine touristique majeure. C’est une démarche exemplaire de développement durable visant à concilier protection du milieu naturel et accueil du public. » 

 

Philippe MARY, Gîte le Catalan – Jouques

« Le Grand Site Sainte-Victoire est pour nous le garant d’un espace naturel surveillé et protégé. Nos clients apprécient particulièrement la quiétude et l’authenticité de ce site d’exception. »

Partager cette page