Le saviez-vous ?

1000 espèces d’abeilles vivent en France métropolitaine. Mais saviez-vous que 900 d’entre-elles se trouvent en Provence ?

Et savez-vous pourquoi ?
Parce que 36% des plantes à fleurs de France métropolitaine y poussent !
Parler des abeilles, c’est parler des fleurs et de leur reproduction. Rusée comme elle est, la nature déploie des trésors d’ingéniosité pour mettre en œuvre l’une des lois fondamentales du vivant : se protéger et protéger l’espèce.
Parmi les 900 espèces d’abeilles, l’immense majorité rassemble des abeilles sauvages. On les dit aussi solitaires. La plupart du temps elles n’ont pas de reine et ne travaillent que pour elles-mêmes. De ce fait, elles ne fabriquent pas de miel et, n’ayant rien à défendre, souvent elles n’ont même pas de dard. On a pu constater que les abeilles sauvages, qui peuvent bâtir leur nid dans la terre ou des branches creuses, butineront davantage dans les milieux semi-naturels laissant aux abeilles domestiques, que les apiculteurs implantent près des zones cultivées, les fleurs… domestiquées.
Aussi, quand l’agriculture offre des champs de lavande, d’iris ou de plantes aromatiques près d’une colline où poussent à foison le thym, le romarin ou la menthe sauvage, quand devant les bastides d’immenses tilleuls procurent une ombre bienfaitrice, on imagine la puissance des parfums qui se trouveront dans le miel. Si vous n’avez jamais fait l’expérience, rencontrez un apiculteur et demandez-lui de tester différents miels.
Vous n’en comprendrez que mieux la Provence.

Partager cette page