Sur la trace du chamois

Un chamois a été observé au sommet de Sainte-Victoire. - © ONCFS - J.Ch. Gaudin

La montagne Sainte Victoire offre un terrain idéal à qui aime les pentes abruptes !
Ainsi en 2011, un chamois y faisait son apparition. Aujourd’hui, ce sont neuf individus qui arpentent le flanc nord dans le secteur du Pic des mouches.

Coiffés de petites cornes en crochets qui les rendent reconnaissables, les chamois se distinguent également par la raie brune qui parcourt leur échine. Ils figurent parmi les plus petits représentants des caprinés. Avec leurs cornes crochues, ils escaladent les rochers avec une grande agilité.

D’autres ongulés fréquentent le massif. Le chevreuil voisin du Var, a investi les lieux et son retour naturel a été renforcé par des lâchers. Les bois de ce cervidé sont moins imposants que ceux du cerf dont il est proche et qui est également présent. Leur pelage fauve ou roux en été, devient gris en hiver et leurs bois, productions osseuses, tombent et repoussent chaque année.

Également repérés sur le site : des daims, cervidés dont la robe se pare de tâches blanches en été ; des mouflons méditerranéens, caprinés identifiables par leurs grandes cornes circulaires, qui se sont probablement autrefois échappés d’enclos ; et enfin des mouflons à manchette originaires d’Afrique du Nord, qui présentent la particularité de constituer l’unique population à l’état sauvage de France.

Tous ces animaux semblent bien se porter et se développent à leur rythme. L’essor de la forêt lié à l’abandon des zones rurales, pourrait être un des facteurs de leur présence sur le Grand site. Les témoignages d’observation et les photos des randonneurs donnent des indications précieuses pour suivre l’évolution de ces petites populations très prisées par tous les amoureux de la nature.

Un Daim

Un Brocard

chevrette et faons

Cerf - détecteur infra rouge - Prise de nuit

 

Partenaires

 

 

 

Partager cette page