Lézard ocellé

Nettement plus grand que son cousin le Lézard vert, le Lézard ocellé (Timon lepidus) peut atteindre 80 cm de longueur, ce qui en fait le plus grand des lézards d’Europe.

Ce reptile aux allures de dragon hante les garrigues et les terrains secs et rocailleux. C’est un chasseur puissant et habile qui se nourrit de manière opportuniste d’escargots, d’araignées, de coléoptères  mais aussi parfois d’autres  lézards, et même de jeunes oiseaux ou de petits mammifères.

Peureux et discret malgré sa taille imposante, il se laisse parfois observer prenant un bain de soleil. On peut alors admirer les belles compositions géométriques colorées de sa robe aux minuscules écailles  ainsi que les larges ocelles bleues qui ornent ses flancs.  Ce sont elles qui  ont donné son nom à l’espèce. Elles  permettent de le distinguer aisément du Lézard vert occidental dont la robe vert tendre est tachetée de noir.

Plutôt bien représenté sur le territoire du Grand Site, de la plaine de l’Arc aux crêtes de la montagne Sainte-Victoire, l’espèce reste rare et menacée en France. En 2009, un plan de restauration de l’espèce a été engagé afin d’œuvrer à sa préservation.

Lézard ocellé (Agrandir l'image). Lézard ocellé (Lacerta lepida) - © Grand Site Sainte-Victoire Matthias Magnier

Lézard ocellé (Agrandir l'image). Lézard ocellé (Lacerta lepida) - Jeune - © Grand Site Sainte-Victoire Matthias Magnier

Partager cette page