Que faire si les sangliers retournent mon terrain ?

© JEAN CHARLES GAUDIN - ONCFS

Le sanglier est une espèce sauvage qui connait une véritable explosion démographique depuis plusieurs décennies. Les conséquences de cette prolifération sont telles que ce gibier peut être déclaré « nuisible » selon les années et les départements.

Le moyen de dissuasion le plus courant est la pose – mais aussi la vérification et l’entretien régulier – d’une clôture électrique.

Il est également conseillé, dans la mesure du possible, de réduire ou arrêter totalement l’arrosage : il se peut en effet qu’en saison sèche, votre terrain généreusement irrigué soit le seul endroit où le sanglier trouve une alimentation fraîche ; cette démarche peut contribuer à diminuer l’attraction du mammifère pour vos cultures.

Si vous êtes exploitant agricole, vous pouvez constituer un dossier de dégâts aux cultures en vue d’une indemnisation, payée par les chasseurs.

Enfin, vous êtes autorisé à tirer à vue, mais uniquement en période de chasse et si vous êtes titulaire du permis.

Contact :
Fédération départementale des chasseurs des Bouches-du-Rhône
950 chemin de Maliverny
13540 Puyricard
04 42 92 16 75
www.fdc-13.com

Partager cette page