Informations sur le loup

Loup pris au piège photo dans les Alpes de Haute Provence Loup pris au piège photo dans les Alpes de Haute Provence - © J.A Esmiol

La présence du loup dans un secteur à cheval sur Ouest Var et Sainte-Victoire est attestée depuis 2 à 3 ans. Des attaques à Rians et Vauvenargues ont donné lieu à des indemnisations des éleveurs concernés...

Tout un dispositif national appelé le Plan loup organise le suivi de cette espèce (Réseau Loup ONCFS ) ainsi que les conditions de protection des troupeaux et d’indemnisation des éleveurs en cas de prédation (site de l’État consacré au loup ).

 

La présence du loup dans les Bouches du Rhône (2014)

L'arrêté préfectoral du 28 janvier 2014 détermine les zones géographiques, appelées « cercles », concernant l’opération de protection des troupeaux contre la prédation du loup :

  • Le « cercle 1 » comprend les zones où la prédation sur le cheptel domestique a été constatée une ou plusieurs fois au cours des deux dernières années : Jouques, Puyloubier, St Paul les Durance et Vauvenargues.
  • Le « cercle 2 » comprend les zones où des actions de prévention sont nécessaires du fait de la survenue possible de la prédation par le loup pendant l'année en cours : Beaureceuil, Châteauneuf le Rouge, Meyrargues, Peyrolles, Rousset, St Antonin s/Bayon, St Marc Jaumegarde et Trets.

 

Que faire en cas d’attaque ?

En cas d’attaque de troupeaux, l'organisation retenue par la Direction Départementale Territoire et Mer (DDTM) dans le département des Bouches du Rhône est la suivante : 

  • une attaque ne peut être techniquement constatée que si elle a été déclarée par l'éleveur dans un délai de 72 heures  à compter de la date d'attaque supposée.
  • à cet effet, les deux numéros de téléphone suivants sont mis en place :
    • pour les heures non ouvrables, contacter le cadre de permanence de la DDTM (06 15 46  28 13)  ou laisser un message avec vos coordonnées.
    • pour les heures ouvrables, contacter le secrétariat du Service Environnement de la DDTM (04 91 28 40 20). En cas de non réponse, ne pas laisser de message mais joindre la permanence au 06 15 46 28 13

La DDTM se chargera de transmettre la déclaration auprès des agents habilités à faire les constatations. Un délai légal de 48 heures est fixé entre la déclaration de l'éleveur et la réalisation du constat

A noter que 90 % des constats effectués au niveau national en 2013 ont donné lieu à une indemnisation.

 

Quelles aides pour les éleveurs ?

Les éleveurs dont les troupeaux pâturent dans les communes en cercle 1 ou 2 sont éligibles aux aides à la protection contre la prédation dans les conditions définies par l’État. Les actions financées sont le gardiennage renforcé, les parcs de regroupement mobile électrifié, les chiens de protection, les parcs de pâturage de protection renforcée électrifié, les analyses de vulnérabilité.

Les conditions de ces aides sont détaillées dans l’arrêté ministériel du 19 juin 2009 relatif à l'opération de protection de l'environnement dans les espaces ruraux portant sur la protection des troupeaux contre la prédation.

 

Annexes :

Partager cette page