Les chauves-souris du massif pistées

Etude-chiroptere-Sainte-Victoire-2014 © Tanguy Stoecklé

Au fil des prochains mois, vous allez croiser sur les chemins et routes de votre commune des gens munis d’antennes réceptrices, de lampes frontales, d’enregistreurs d’ultrasons… Pas d’inquiétude, ce sont des scientifiques spécialistes des chauves-souris.

Des mammifères discrets mais excellents marqueurs de la qualité de l’environnement

En milieu méditerranéen, on connait mal la façon dont les chauves-souris utilisent les trames forestières et bâtis. C’est le cas sur les massifs forestiers du Grand Site Sainte-Victoire. On sait cependant qu’une construction abrite la dernière colonie connue dans les Bouches-du-Rhône du Petit rhinolophe, une espèce particulièrement menacée.

En s’appuyant notamment sur ce site connu, l’étude doit permettre de mieux comprendre la fonctionnalité des différents éléments paysagers pour ces petits mammifères volants. Il s’agit de localiser et caractériser les gîtes (arbres, bâti), d’identifier les zones de chasse, de caractériser les axes de déplacements et de mesurer l’impact de la gestion forestière.

 

Un travail scientifique de spécialistes

Cette étude nécessite des compétences naturalistes spécifiques. Elle est réalisée par une association spécialisée dans ce domaine: le Groupe Chiroptères de Provence (GCP).

Deux volets de terrain se déroulent d’avril à août :

  • Un suivi par radiopistage du 20 juin au 1er juillet. Des chauves-souris seront équipées d’émetteurs, puis suivies de nuit à l’aide d’antennes réceptrices.
  • Des analyses acoustiques au printemps et en été. A partir des ultrasons que les chauves-souris émettent pour se déplacer et chasser, il est possible de déterminer quelles espèces fréquentent un site. Des enregistreurs de ces signaux sonores seront posés pendant 3 nuits consécutives puis déplacés de manière à couvrir un large secteur.

 

Un secteur géographique test

Il comprend le Massif du Concors, la Montagne des Ubacs, la Citadelle, le Col des Portes, et les Adrets du Sambuc soit sept communes ciblées: Jouques, Meyrargues, Peyrolles-en-Provence, Puyloubier, Rians, Saint-Marc Jaumegarde, Vauvenargues.

L’étude se fera dans le respect le plus strict des règles liées à la propriété privée, dans les secteurs libres d’accès ou ceux autorisés par les propriétaires.

 

petit_rhino-Sainte-Victoire-2014 © Tanguy Stoecklé

 

Pour en savoir plus :

Carte du périmètre de l'étude Chiroptère Concors Sainte-Victoire - 2014 (pdf - 6,53 Mo)

- Lire en ligne

Partager cette page