Grand Site Concors Sainte-Victoire

Renouvellement du label Grand Site de France 2019 – 2025
Le Label Grand Site de France a été créé par l’État en 2002 pour garantir l’excellence de la gestion des sites classés de grande notoriété et de forte fréquentation.Cette dénomination est inscrite depuis 2010 au code de l'environnement à l'article 341-15-1. Son attribution pour 6 ans est décidée par le ministre chargé des sites.

Pour Sainte-Victoire, la première labellisation date du 17 juin 2004, avec un renouvellement le 28 janvier 2011. L’année 2018 a donc vu l’engagement des démarches nécessaires à l’obtention d’un deuxième renouvellement.
Le dossier de candidature, déposé en Préfecture fin mars 2019, sera porté et défendu par les élus du Comité de Gestion du Grand Site Sainte-Victoire pour sa présentation en Commissions départementales des sites et des paysages et en Commission supérieure des sites. C’est sur l’avis de ces dernières et du Réseau des Grands Sites de France que sera prise la décision ministérielle de renouvellement publiée au bulletin officiel du ministère chargé des sites.

Les enjeux du renouvellement
Depuis le renouvellement du label de 2011, le classement des quelque 17 000 ha de Concors en 2013 et l'intégration métropolitaine en 2017 les enjeux nouveaux sont :

  • Quelle gouvernance, autour de la Métropole Aix-Marseille Provence, gestionnaire du Grand Site ?
  • Quel périmètre, y compris des communes du Var ?
  • Quel projet de territoire, permettant l'expression des communes, des habitants, des institutions, des acteurs locaux, des propriétaires et des usagers ?

Les attentes du Ministère
Le Réseau des Grands Sites de France a rappelé les 4 attentes du Ministère de la Transition écologique et solidaire, lorsqu’un dossier de renouvellement de Label lui est soumis :

  • un site en bon état patrimonialement, ce qui apparaît flagrant pour Concors Sainte-Victoire, avec une grande continuité dans les actions menées depuis la mise en place du syndicat mixte ;
  • un accueil de qualité, au travers des infrastructures mises à disposition (parkings, sentiers, signalétique, maison de site et kiosque) et des personnels impliqués (gardes nature et agents d’accueil) ;
  • une gouvernance adaptée, avec l'avènement de la Métropole aujourd'hui dans le prolongement de l'action du syndicat, permettant au Grand Site d’exister en tant que tel, et en particulier de développer sa propre communication ;
  • un projet de territoire, suivant les principes du développement durable et un programme d'actions.

La mise en place de deux nouveaux outils pour la gouvernance du Grand Site : le comité de pilotage et le comité technique et scientifique
La tenue d’un Comité de pilotage est une préconisation de la circulaire ministérielle du 21 janvier 2011 relative à la politique des Grands Sites. La composition de ce Comité de pilotage assure notamment une représentation de l’Etat, porteur de la politique sur les Grands Sites. Il a ainsi été créée par arrêté inter-préfectoral Bouches-du-Rhône – Var du 2 mai 2018, la Métropole en assurant la co-présidence.
Ce Comité de pilotage devant être une instance de travail et de décision, sa composition a été centrée autour des partenaires institutionnels et financiers. Il a pour objectif la validation des politiques et programmes d’actions proposés ainsi que le suivi l’évaluation des actions menées sur le territoire du Grand Site.
Il a été décidé de le compléter par un Comité technique et scientifique, instance de proposition et de concertation, présidée par la Métropole. Il rassemble les établissements publics, les professionnels, les associations et les personnes qualifiées travaillant sur le territoire du Grand Site Sainte-Victoire.
L’objectif de ces deux nouvelles instances est d’accompagner la mise en œuvre du projet de territoire « Sainte-Victoire, Grand Site de France », autour des sites classés du massif de la Montagne Sainte-Victoire et du Concors.

Vers un nouveau périmètre et un nouveau projet pour le territoire du Grand Site Concors Sainte-Victoire
Conformément aux engagements pris dans le cadre de la démarche de renouvellement du Label, l’équipe et le Comité de Gestion ont travaillé début juin 2018 à la définition d’un nouveau périmètre, sur la base de deux critères - identitaire et opérationnel - et d'une contrainte limitant l’élargissement aux communes de Rians et Pourrières, concernées par le site classé Concors, ainsi qu’à une partie de la commune de Meyreuil soit une surface de près de 50 000 hectares, contre 35 000 historiquement

Une nouvelle identité du territoire Grand Site
Le Comité de gestion a proposé l'intégration du nom Concors à l’appellation du Site labellisé. Le nouveau nom proposé, en accord avec le périmètre de projet, pourrait être : « Grand Site Concors – Sainte-Victoire ».

Un projet de territoire co-construit plaçant le paysage comme fil conducteur
L’idée maîtresse de ce projet de territoire est de maintenir et renforcer la diversité, la solidarité et la cohérence au sein du territoire pour le Grand Site.

- la diversité géographique, écologique, paysagère, culturelle, économique est garante de la « stabilité » de l’identité, de l’esprit des lieux. Elle permet à chaque partie du territoire de faire valoir ses atouts. Elle reflète l’identité du Grand site, son caractère et son image vis-à-vis de l’extérieur.
- la solidarité est une composante indispensable pour assurer la cohésion du collectif d’acteurs sur le territoire, aux intérêts parfois divergents. Renforcer les liens entre les communes du territoire, entre les communes et la Métropole, entre la Métropole et le Département des Bouches-du-Rhône,… permet d’assurer la cohésion entre les projets des différents porteurs (ex : itinéraire, Plan de paysage). Cette cohésion passe aussi par un objectif commun et une répartition judicieuse des ressources, des prestations et des charges entre acteurs (ex : les aménagements en espace naturel chez les propriétaires publics).
- la cohérence constitue une condition clé de pérennité qualitative du territoire du Grand Site Concors-Sainte-Victoire. Elle se basera sur les échanges entre acteurs) et une meilleure coordination (ex : signalétique autour et dans le site, aménagement des aires de stationnement, Défense des Forêts Contre les Incendies, …).

Ainsi, le projet s’organise en cinq grandes ambitions complémentaires, déclinées chacune en objectifs stratégiques qui, à leur tour, sont illustrés chacun par des actions correspondantes.
Ambition 1 : le partage
Ambition 2 : l’excellence patrimoniale
Ambition 3 : la maîtrise de la fréquentation
Ambition 4 : le développement durable.
Ambition 5 : une dynamique urbaine commune

 

Partager cette page