Epaves, décharges, déchets, pneus… : tout doit disparaitre

Pneus, épaves et dépôts sauvages sont régulièrement enlevés Pneus, épaves et dépôts sauvages sont régulièrement enlevés - © Grand Site Sainte-Victoire Emilie Malfait

La beauté d’un paysage résulte parfois de l’effacement des traces disgracieuses laissées par l’homme.

On n’en finit plus de nettoyer ! tournée des gardes nature, 3 à 4 fois par an,  pour enlever les déchets sauvages dans une quinzaine d’aires d’accueil, réhabilitation d’une vingtaine de décharges, délaissés et dépôts sauvages, enlèvement d’un millier de pneus jetés dans la nature, recyclage d’épaves abandonnées ci et là…

Travail ingrat, qui ne se voit pas mais qui participe de la qualité de l’accueil. Tout comme ces réseaux aériens qui sont enterrés, à Bibémus (Aix), St Antonin s/Bayon, Puyloubier ou au Tholonet. Autant de cicatrices tout au long de la route Cézanne, 1ère route classée de France, enfin supprimées.

Partager cette page