Réfection des pistes DFCI dans le nord du Grand Site

Piste-DFCI-SV201-Sainte-Victoire-2014 © V.Isambert

Plus de 7 kilomètres de pistes de défense contre l’incendie seront refaites d’ici l’été dans les communes de Vauvenargues et Peyrolles.   

Permettre aux secours d’intervenir rapidement et dans de bonnes conditions de circulation

La réalisation d’une largeur de piste d’au moins 4 m avec possibilité pour les camions de se croiser régulièrement rendra plus efficace et sûr le travail des pompiers. Ce travail en profondeur permettra également  de répondre à l’un des objectifs de la charte forestière de territoire : faciliter l’évacuation des grumes lors de chantiers d’exploitation forestière. 

S’appuyer sur le réseau des chemins ruraux

Parmi les pistes les plus dégradées, la priorité est donnée à celles situées sur des terrains publics. En effet, sur les terrains privés, la procédure de mise en place de servitudes de passage et d’aménagements nécessite un délai incompressible de 2 ans.

Commune Piste Statut de la voie Point de départ des travaux Linéaire refait Vocation de la piste
Vauvenargues SV201 chemin rural Derrière le château 1.2 km Intervention sur un feu naissant ou contention de la propagation
Peyrolles CO111 chemin rural Route de Trempasse RD 62 5 km Intervention sur un feu naissant ou contention de la propagation
Peyrolles CO110 chemin rural Lotissement des bastides blanches 1.9 km Intervention sur un feu naissant ou contention de la propagation

Prendre en compte l’évacuation des eaux de pluie

Le travail d’évacuation des eaux de ruissellement est le garant de la durabilité. En effet, l’élément le plus destructeur des pistes forestières reste l’eau des orages  qui lessive, érode et creuse les pistes. Et le passage des véhicules après la pluie dans les zones où l’eau stagne, aggrave encore les altérations. La technique de réfection a  donc pris en compte ce facteur majeur.

Les chantiers consistent à briser les têtes de rochers qui affleurent, broyer les cailloux, combler les trous, redonner à la piste un devers  qui favorise l’évacuation rapide de l’eau et compléter ce profilage par la création de voies d’eau en travers.  

A Peyrolles, la CO110 a du être rehaussée sur une portion largement creusée au fil du temps.  La bande de roulement, comblée par des matériaux inertes et recyclés, a ensuite été durcie par compactage sans apport de liant.

Sur la CO111, le virage d’entrée, un peu serré, a été élargi pour que les camions puissent  manœuvrer plus confortablement. 

 

De nouvelles barrières

Dans le cadre de ces travaux, les câbles obsolètes et les barrières vieilles ou inutiles ont été supprimés. Et de nouveaux dispositifs de fermeture ont été placés à l’entrée des massifs  sur la CO 110 et la SV 201.

Partager cette page