Genette commune

© Mélanie VARGAS

La genette commune ou genette d’Europe (Genetta genetta) est un petit mammifère carnivore, solitaire et très discret.

Plus élancée et plus courte sur patte que lui, son allure fait pourtant penser à un chat. Sa tête est fine, ses oreilles plutôt ovales et plus grandes que celle du chat, et son museau pointu est entouré d’une tache noire. Son pelage gris clair laisse apparaitre des taches noires en 4 ou 5 lignes sur ses flancs et une bande noire continue sur son dos. Sa queue, très caractéristique, annelée de noir est très longue, assez touffue et se termine en pointe.

La genette est la seule représentante, en Europe, de la famille des viverridés. La souche génétique de la genette européenne est proche de celle du Maghreb. Les Romains ou les Maures l’auraient introduite il y a plus de 2000 ans pour protéger les cultures des rongeurs.

Chasseur nocturne de petits rongeurs (mulots, souris, campagnols…), son régime alimentaire peut se composer aussi d’oiseaux, d’œufs, de végétaux…
Très à l’aise dans les arbres, elle s’y repose généralement la journée. Avec une portée par an en moyenne de 2 à 3 petits, la femelle met bas dans un « nid » qu’elle aménage dans une cavité de grand arbre, une souche, un creux de rochers, d’anciens terriers de blaireau…

Les principaux indices de présence sont les crottiers qu’elle dispose généralement sur un rocher dominant la végétation, ou encore sur la fourche d’un grand arbre, un mur ou un éboulis. Ses crottes caractéristiques ont la forme d’un fer à cheval dont la pointe est parfois formée d’un bouquet de feuilles de graminées torsadées.

Très difficile à observer, sa présence est confirmée sur le Grand Site. La genette est protégée par la loi française, la convention de Berne et les directives européennes.

Partager cette page