Oeufs de dinosaures

Illustration du paysage au temps des dinosaures : pontes de titanosaurse. - © Muséum d’Histoire Naturelle Christian JEGOU

Des fossiles de cette forme et de cette taille… de quoi peut-il bien s’agir ? Ils étaient bien intrigués, les premiers qui les trouvèrent au sud de Sainte-Victoire vers 1930.

Mais ce sont les recherches scientifiques menées après guerre par le Muséum d’histoire naturelle d’Aix , qui vont aboutir à la découverte d’une quinzaine de gisements d’œufs de dinosaures et consacrent Roques-Hautes comme un haut-lieu de la paléontologie protégé par une réserve naturelle.

GSSV5092 (Agrandir l'image). Oeuf de dinosaure exposé à la maison du Grand Site Sainte-Victoire (Vauvenargues) - © Grand Site Sainte-Victoire Véronique PAUL

Depuis la fin des années cinquante, le site attire des chercheurs du monde entier car ces coquilles pourraient receler le mystère de la disparition subite des dinosaures à la fin de l’ère secondaire. A tel point qu’Aix est aussi appelée « Eggs en Provence » par les scientifiques américains !

Pour admirer ces étonnants témoins du fond des âges, le mieux est de se rendre au Muséum d’histoire naturelle d’Aix qui présente une exposition permanente. La Maison Sainte-Victoire à St Antonin s/Bayon et la Maison du Grand Site à Vauvenargues exposent chacune un spécimen.

Et d’autres sites fossilifères

Les dinosaures ne sont pas seuls à avoir laissé des traces dans les couches géologiques : elles révèlent la présence de tortues, oiseaux et mammifères dans le bassin d’Aix, connu internationalement pour ses richesses fossiles. Une cinquantaine de sites ont été prospectés par le Muséum d’Aix. Les fouilles menées à Revelette (Jouques) sont présentées dans une exposition visible au caveau viticole du domaine.

Partager cette page