Amélioration des abords des fermes

Les mas agricoles sont des éléments marquants du paysage © V.Paul

Le Grand Site et le CAUE 13 se mobilisent pour apporter une assistance technique visant à l’amélioration paysagère des abords de ferme. Il s’agit d’accompagner les agriculteurs volontaires qui souhaitent  réaliser des aménagements et tous types d’interventions en vue d’améliorer leur cadre de vie et de travail.

Les mas agricoles, éléments paysagers majeurs

Le Grand Site est caractérisé par sa spécificité provençale marquée par la présence significative d’espaces agricoles et pastoraux qui s’harmonisent avec les espaces naturels. Des mas provençaux typiques ponctuent ce territoire

Ces campagnes, sièges d’exploitation agricole, sont constituées de bâtiments et dépendances, mais aussi de trames de murets, de chemins d’accès, de haies et restanques, de puits et abris en pierres sèches… A ce titre, elles sont des espaces de forte valeur paysagère, patrimoniale (héritage du rapport de l’homme avec son terroir) et environnementale (faune inféodée à l’habitat et lieux cultivés, arbres remarquables,…).

Incontestablement, ce sont des éléments fondamentaux de l’identité du Grand Site, et reconnus comme tels par les classements successifs de la montagne Sainte-Victoire et des massifs du Concors.

 

Travailler ensemble à cette qualité du cadre de vie et de travail

Comme dans l’ensemble du territoire, ces fermes et leurs abords connaissent des liées aux exigences de l’exploitation agricole.

Le projet vise à accompagner les agriculteurs qui souhaiteraient réaliser des aménagements et tous types d’interventions en vue d’améliorer leur cadre de vie et de travail. Il peut s’agir de formes nouvelles d’organisation de l’espace, de traitement des accès et circulations, de plantations, de remise en valeur de petits éléments bâtis et paysagers…  

 
Il repose sur le volontariat des agriculteurs.

C’est une approche très pragmatique pour répondre à des besoins exprimés et faciliter la réalisation d’actions concrètes.

Cette campagne d’animation démarre par une phase de test et d’enquête. Il s’agit d’expérimenter la démarche sur une ou deux fermes. Ensuite une enquête sera lancée pour identifier les agriculteurs qui seraient intéressés, et préciser leurs motivations.

Partager cette page