Le sentier Imoucha en projet de restauration

Projet de restauration du sentier Imoucha - visite de terrain 05-05-2022
Un sentier très prisé, victime de son succès

Le sentier Imoucha, qui relie le barrage Bimont à la Croix de Provence, en passant par le Prieuré, fait figure de vedette parmi l’ensemble des itinéraires empruntés sur le massif Sainte-Victoire. C’est le parcours le plus fréquenté du Grand Site Concors Sainte-Victoire : plus de 80 000 personnes le foulent chaque année et cette forte pression tend à augmenter.Le tracé, aérien et longiligne, porte le nom d’Henry Imoucha, marcheur infatigable, amoureux de Sainte-Victoire, à l’origine de de la restauration du prieuré, site exceptionnel auquel le chemin mène.

En raison de ce succès, la configuration du sentier Imoucha a évolué au fil du temps : érosion, creusement, élargissement, apparition de variantes, défaut de balisage, absence d’indications, empiètement sur des espaces protégés… Les raisons d’intervenir sont nombreuses. C’est pourquoi ce sentier fait aujourd’hui l’objet d’un projet de réhabilitation.

Un projet de réhabilitation de qualité, intégré au paysage

Ce chantier vise donc d’une part à sécuriser le sentier et le rendre praticable pour l’accueil d’un large public et d’autre part à le contenir afin de protéger la faune et la flore. Il doit être conduit dans le respect du paysage et du site classé. L’objectif est de limiter le nombre d’interventions pour aboutir à un projet intégré. Il s’agit également d’améliorer la lisibilité et la visibilité du sentier pour inciter les visiteurs à le suivre facilement, et de limiter par ailleurs son caractère accidentogène.

Le Grand Site Sainte-Victoire a confié sa maîtrise d’œuvre à l’architecte Xavier Boutin, le collectif Par Ailleurs Paysage et le bureau Eco-Med (pour les enjeux naturalistes). Ils travailleront en étroite collaboration avec un inspecteur des sites de la DREAL, un architecte des Bâtiments de France, un technicien de la Garde départementale, un conservateur de la réserve naturelle de Sainte-Victoire. Les travaux devraient débuter courant 2024 et s’étaler sur une durée de 3 ans.