Pourrières

Entre Sainte-Victoire et Mont-Aurélien

Bâti sur un éperon rocheux à 350m d’altitude, Pourrières est la dernière vigie du flanc sud-est de la montagne Sainte-Victoire. De nombreux vestiges attestent de la présence des Salyens, habitants de cette région, puis des Romains, venus apporter leur civilisation. Juste avant cette période d’installation se déroula au bord du fleuve l’Arc la célèbre bataille remportée par le général Caius Marius contre les Teutons et Ambrons déferlant du Septentrion pour envahir Rome en 102 avant JC. Le nom de Pourrières viendrait de “champs pourris” (campi putridi), en raison de l’abondance des ennemis tombés à terre. 

Vers la fin du Moyen-Âge, ce territoire fut gouverné par la famille de Glandevès, l’une des plus importantes de Provence. Le roi François 1er logea dans le beau château lors de son expédition d’Italie. Plus tard, en 1564, Charles IX et sa mère Catherine de Médicis y passèrent avant d’aller se recueillir sur le tombeau de Sainte-Marie Magdeleine à Saint-Maximin la Sainte-Baume. Le château fut démantelé au cours de la révolution de 1789. En 1568 fut fondé le couvent des Minimes, contigu à l’antique église de Notre-Dame du Bois, doté pour douze religieux. Ce monastère cessa toute activité en 1770. La grande peste de 1720 épargna le village, et la population décida de commémorer chaque année ce prodige. C’est la fête du Vœu, tradition toujours observée de nos jours.

Mairie de Puyloubier
Square Casanova  – 13114 Puyloubier
04 42 66 34 45 – puyloubier.com

Idées de randonnées