Concors, site classé pour sa valeur paysagère

Quinze ans de travail entre les services de l’État, les communes et le Grand Site Concors Sainte-Victoire ont abouti au classement de près de 17 000 hectares sur le massif de Concors au titre de la Loi du 2 mai 1930 relative à la protection des sites naturels. Par décret du 23 août 2013, ce sont exactement 16 812 hectares du massif de Concors qui sont classés sur dix communes au nord de la montagne Sainte-Victoire.

Comme cela a été fait sur 6 525 ha de la montagne Sainte-Victoire en 1983, ce classement va permettre de préserver durablement un site remarquable, tant par les richesses du patrimoine naturel qu’il abrite, que par la représentativité de son terroir de collines provençal et par le maintien d’une vaste entité éco-paysagère d’un seul tenant. L’idée n’est pas de geler ces lieux mais de conserver l’héritage et de transmette sa valeur patrimoniale exceptionnelle aux générations futures. Il s’agit bien de conserver le plus vaste espace boisé des Bouches-du-Rhône.

Cette protection permet, dans l’intérêt commun, la préservation du patrimoine mais aucune activité n’y est a priori interdite. Les sites classés fonctionnent sur la base d’un régime d’autorisation spéciale pour toute modification de l’état ou de l’aspect des lieux. De plus, le classement ne s’applique pas aux usages (randonnée, chasse, pratiques sportives,…) et activités existantes (agriculture, pastoralisme…).