Label renouvelé pour Sainte-Victoire et désormais Concors

Le Ministre de la Transition écologique et solidaire a renouvelé l’attribution du label Grand Site de France aux massifs de Concors et Sainte-Victoire. Cette récompense témoigne de l’engagement des collectivités, institutions, partenaires et habitants, pour préserver et valoriser ces espaces naturels.
Décerné pour une durée de 6 ans, ce label garantit l’excellence de la gestion des sites classés de grande notoriété et de forte fréquentation, développant :

  • une préservation du patrimoine naturel et culturel,
  • un accueil de qualité,
  • une gouvernance adaptée,
  • un projet de territoire défini suivant les principes du développement durable.

Sainte-Victoire a été, en 2004, l’un des premiers sites à être labellisé, distinction renouvelée dès 2011.

La démarche portée par une forte mobilisation locale, a été animée à partir de 2018 par une équipe de la Métropole Aix-Marseille-Provence, soutenue par l’État et le Réseau des Grands Sites de France, et accompagnée par un groupement de paysagistes et urbanistes mené par l’Office national des Forêts. La participation des communes, institutions, habitants, socio-professionnels, propriétaires et usagers a permis la construction d’un projet novateur et partagé pour le territoire.

L’extension du périmètre a été longuement débattue. Si les limites ouest sont restées quasi inchangées, l’élargissement à l’entité paysagère du massif de Vautubière à l’est, en limite de la D23, a amené l’intégration d’une partie des communes de Rians et Pourrières et au sud, une extension jusqu’à la route nationale 7 incluant la zone agricole protégée de Pourrières et une portion de la commune de Meyreuil. Au passage, cette extension permet d’assurer une continuité biogéomorphologique et paysagère entre le Lubéron, le Verdon et la Durance au nord, et les Monts Auréliens et la Sainte-Baume au sud.
Ce nouveau périmètre porte à près de 50 000 hectares la surface du Grand Site, contre 35 000 auparavant. Sur cet espace les trois missions historiques du Grand Site seront poursuivies : préservation des massifs forestiers contre les incendies, protection et mise en valeur du patrimoine, accueil des publics ; et de nouvelles initiatives seront développées en matière économique pour la valorisation des productions de qualité, et relatives aux liens entre paysage et urbanisme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp