Criquet hérisson

Le sédentaire du Grand Site

À moins d’être initié, rares sont ceux qui sauront identifier le prionotropis hystrix azami, familièrement appelé dans le sud de la France, le criquet hérisson (Prionotropis azami). Les pelouses sèches de la Tête du marquis à Vauvenargues, constituent sa limite occidentale mondiale, l’orientale se situe dans les environs de Grasse. Sa population est dispersée dans le Var. Nulle part ailleurs que dans ce périmètre, on ne verra ce terne insecte muet, pas vraiment gris sans être marron, et qui, dans les aires pâturées, ne se déplace tout au long de sa vie que de quelques dizaines de mètres.

Promeneurs vous aurez peut-être la chance de voir cette humble rareté de la nature sauter sur vos pieds avant de retomber lourdement sur le sol, épuisé, puis la frayeur passée de reprendre sa vie d’exemplaire apathique.

L’espèce, protégée en France, est également inscrite dans la catégorie en danger sur la liste rouge des orthoptères d’Europe (2017) et de Provence-Alpes-Côte d’Azur (2018).